You are here

» Lettre au peuple de Dieu n°4

Rabat, le 6 juin 2018

Chers frères et chères soeurs,

Cette lettre n’est pas mienne, mais du Père Vincent, notre évêque émérite, qui nous l’envoie depuis le monastère où il se trouve pendant ce mois. Ça se voit comment il nous aime et jusqu’à quel point il nous porte au coeur. Il s’engage à prier pour nous ; prions aussi nous pour lui.

Je profite seulement pour remercier à tous la participation à la consultation que j’avais lancé : il y a eu plus de 100 réponses, ce qui n’est pas mal ! Mais ce n’est pas la quantité ce qui est important, mais la qualité des réponses et le sens d’appartenance à l’Église diocésaine et l’affection à la même qu’elles nous montrent. Merci beaucoup. Priez l’Esprit Saint pour que je sache maintenant tirer les conclusions convenables et prendre les meilleures décisions.

 

Est-ce que cet esprit de participation (de synodalité on dirait...) pourrait s’accroître parmi nous, dans les paroisses, dans les communautés religieuses, les mouvements, les groupes, dans toutes les structures diocésaines ?

Par des différents moyens, nous devons toujours faire grandir la communion et la participation entre nous. J’invite les « pasteurs », les responsables de quoi que ce soit, à ouvrir de plus en plus les fenêtres vers le peuple de Dieu... et au peuple de Dieu, aux laïcs à ne pas s’épargner de répondre, de dire ‘présent’, de participer.

N’ayons pas peur de donner la parole... et de la prendre !!! N’ayons pas peur de nous écouter les uns les autres !!! Sortons à la rencontre de l’autre pour partager ce que nous pensons, ce que nous faisons, ce que nous aimons, ce que nous sommes.

Je vous invite aussi à vous joindre à mon action de grâces pour les belles cérémonies de confirmation que nous avons déjà eues à El Jadida, Marrakech, Meknès-Fès, Kénitra, Rabat et Beni Mellal. Et à prier pour celles qui restent encore : Casablanca, Settat, Mohammedia et Oujda.

Le 31 mai le frère Nuno de Sao Jose a fait sa profession solennelle au monastère Notre Dame de l’Atlas de Midelt. Cela a été un événement  de transcendance pour le diocèse... mais de ça nous en parlerons prochainement dans une autre lettre. Maintenant, voici la lettre du père Vincent, qui est l’objet de cette lettre au peuple de Dieu...

 

                                                                                                                                                                                                                                       +Cristóbal, sdb

                                                                                                                                                                                                                                       Archevêque de Rabat

 

LETTRE DU PÈRE ÉVÊQUE VINCENT LANDEL

 

Sainte Maire du Désert, le 5 juin 2018

Chers tous et toutes, chrétiens au Maroc,

Cela fait 8 jours que je suis revenu en France... Je ne sais si c'est revenu...ou arrive. Car en 8 jours je me sens encore perdu dans ce pays.Je m'étais donc si bien habitué au Maroc. Par exemple pour arriver au monastère de Sainte Marie du Sert,à côté de Toulouse, j'ai fait 750 kms que j'ai trouvé beaucoup plus interminables que la route pour aller de Oujda à  Agadir.

Comme je vous l'avais dit en partant,je commence cette nouvelle aventure humaine et spirituelle en passant tout le mois de juin dans ce monastère. Il faut reprendre ses marques,et comme je vous l'avais promis, commencer mon nouveau ministère de prière pour chacun d'entre vous. Derrière chaque nom,il y a pour moi une image...vous en avez pris tant de photos de votre ancien évêque! Derrière ces visages il y a des histoires vraies,vécues que je n'aurai jamais pu imaginer.Votre vie m'a enrichi énormément,et je ne peux que vous en remercier. J'aurai eu sûrement encore beaucoup à apprendre de vous,mais vous m'avez aidé à plonger dans une église absolument universelle.Merci.

Et avec toutes nos humanités nous avons essayé de faire vivre une église absolument universelle....et en même temps il n'était pas question de s' installer car parfois nous avions tout juste le temps de poser les bagages! Un chrétien comme nous le rappelle si souvent est un être en sortie vers les autres,vers le nouveau.Nous aurions sûrement du faire plus,mais différents facteurs nous en ont empêchés. Mais malgré ce, le Royaume à avancé grâce à nous tous merci.

Et vous avez voulu concrétiser ce merci par ce Livre d'Or qui m'a été transmis.Merci pour tous ces beaux mots qui me manifestent que je ne vous suis pas resté indifférent. Mais surtout qui me permettront de poursuivre ma vie d'eveque autrement,et en particulier dans la prière. J'en ai des écrits...j'en ai des photos,et j'ai aussi toutes celles qui se trouvent dans toutes les familles d'Afrique en particulier.

Toute cette vie passée à aller à votre rencontre,je ne puis la garder égoïstement pour moi,elle devient une richesse que j'ai déjà commencé  a partager. Pasteur,je suis devenu encore plus homme, et j'en rends grâce à Dieu.

Comme je vous le disais à la fin juin,je vais prendre un grand bol d'air auprès des miens avant d'intégrer une communauté de ma congrégation quelque part. J'ai déjà fait pas mal de tour du monde avec vous,je suis prêt à le continuer, d'une façon plus simple là où je serai envoyé. 

Continuez à prier pour moi,de mon côté je continue la mission que vous m'avez confiée.

Je vous embrasse tous et toutes fraternellement

Père Vincent s.c.j.

+33 6 8253 36 95

vincent.landel1@gmail.com       

Rubrique: