You are here

» La CERNA à Tunis

Communiqué de la Conférence des Evêques de la Région Nord de l’Afrique (CERNA) à l’issue de son Assemblée à Tunis du 11 au 15 novembre 2017

La Conférence Episcopale de la Région Nord de l’Afrique (CERNA) a tenu son assemblée du 11 au 15 novembre 2017 en Tunisie.

La rencontre était conduite par le Président de la Conférence Mgr Paul DESFARGES, archevêque d’Alger. Elle a rassemblé les évêques, administrateurs et vicaires généraux d’Algérie, de Libye, de Tunisie et du Maroc, et le préfet apostolique de Laayoune. Les nonces apostoliques et secrétaires de nonciature auprès de la Libye, de l’Algérie et de la Tunisie étaient présents. L’évêque de Mazara del Vallo (Italie) a participé comme invité à ses travaux.

La rencontre a débuté par une récollection spirituelle animée par le P. Francisco DONAYRE, missionnaire d’Afrique, et un pèlerinage guidé par Mgr Ilario ANTONIAZZI, archevêque de Tunis, et son vicaire général Nicolas LHERNOULD, sur les traces des saints martyrs de l’Eglise antique de Carthage.

Les travaux ont débuté par l’écoute des défis qui se posent aux peuples et aux chrétiens des différents pays représentés. Parmi ces défis, celui de la diversité culturelle croissante des communautés chrétiennes, qui rappelle que la communion est toujours à construire, dans la communauté comme dans la manière de s’inscrire dans la société musulmane. Celle-ci connaît aussi des évolutions et des questionnements que la CERNA suit avec attention, comme celui, impulsé récemment par la Tunisie, sur le mariage.

Les participants ont entendu avec une attention et une émotion particulières Mgr George BUGEJA, vicaire apostolique de Tripoli et Administrateur de Benghazi. Depuis sa nomination en Libye, c’est la première fois qu’il pouvait rencontrer la Conférence épiscopale et participer à ses travaux. Depuis deux ans, il  n’a pas encore pu se rendre à Benghazi où l’église, qui était située dans une zone de violents combats, a été complètement détruite et dont l’accès reste dangereux. Il a évoqué les grandes difficultés vécues par les migrants et la vie des chrétiens des grandes villes de la côte et dans certaines oasis du sud, où les communautés sont animées par des catéchistes. Mgr Alessandro D’ERRICO, nonce apostolique tout récemment nommé pour Malte et la Libye, a exprimé son désir de se rendre en visite pastorale en Libye.

Les migrants qui traversent nos pays et la Méditerranée interpellent plus que jamais nos consciences, l’accueil et la solidarité de nos communautés. A l’occasion d’une demande qui lui était adressée par la Conférence épiscopale italienne, la CERNA a cette fois-ci fait le point sur les instances qui lui permettent de confronter ses expériences en ce domaine avec les Eglises de la rive nord de la Méditerranée : comment cheminer vers des solutions globales plus humaines et se stimuler pour aller dans nos pays et nos communautés chrétiennes au-delà des réflexes de repli et mieux les « accueillir, protéger, promouvoir et intégrer » (Message du pape François pour la Journée Mondiale des migrants et des réfugiés 2018) ?

Les évêques d’Algérie ont partagé leur attente de la béatification des 19 prêtres et religieux (l’évêque d’Oran, 6 religieuses, un frère, 7 moines et 4 prêtres) assassinés au milieu des années 1990. La Conférence partage l’attente de cet événement, qui serait un message d’espérance et de foi adressé à tous, quelle que soit leur religion, au Maghreb et de par le monde.  

Dans la perspective du Synode de 2018 sur les jeunes, avant de désigner celui qui y sera son représentant, la CERNA a fait le point sur les jeunes dans les Eglises d’Afrique du Nord, la vitalité qu’ils leur apportent, le témoignage qu’ils donnent, les questions qu’ils portent (en matière d’engagement de vie, de perspective professionnelle, de développement de leur pays, …), la manière dont elles les accompagnent, et en ce cas précis comment elles leur permettent de faire entendre leur voix dans la démarche synodale, dans des assemblées et dans la réponse au questionnaire en ligne.

L’Assemblée a enfin fait le point sur le travail de diverses Commissions ou entendu l’écho de rencontres ou instances où tel ou tel la représente.  C’était le cas notamment de la Commission épiscopale francophone pour la liturgie (la CERNA est membre de la CEFTL avec d’autres Conférences épiscopales francophones). Cette Commission  a été accueillie en avril dernier par la CERNA au Maroc, où elle a poursuivi son travail de mise à jour des traductions en français des livres liturgiques (lectionnaires, missel, bréviaire, etc). Dans ce cadre, la CERNA a adopté la nouvelle reformulation de la sixième demande du Notre Père : « Ne nous laisse pas entrer en tentation ». Cette modification entrera en vigueur le premier dimanche de l’Avent.

Mgr Paul DESFARGES devient membre de la CEFTL à la suite de Mgr Vincent LANDEL.

Par ailleurs, Mgr John MacWILLIAM, évêque de Laghouat-Ghardaïa, représentera la CERNA au SCEAM.

Les membres de la CERNA ont aussi rencontré la communauté diocésaine lors d’une célébration à la cathédrale de Tunis et rendu visite en soirée à plusieurs communautés religieuses. Ils ont enfin visité le musée du Bardo.

La CERNA exprime sa profonde gratitude envers tous ceux qui lui ont permis de vivre un séjour aussi riche et particulièrement au monastère du Bienheureux Charles de Foucauld à La Marsa qui hébergeait la rencontre et la soutenait de sa prière.

La prochaine Assemblée plénière de la CERNA devrait se tenir en septembre 2018.

Mgr Paul DESFARGES, président de la CERNA
et les membres de la Conférence des évêques de la Région Nord de l’Afrique,
 le 15 novembre 2017
 

Fichier attachéTaille
PDF icon Communiqué CERNA 2017.pdf96.66 KB
Rubrique: