You are here

» Clôture de la "visite pastorale" de l'évêque dans la Région de Casablanca : Homélie du Père Vincent

Fin de la visite pastorale à Casablanca,

le 30 Novembre 2014

 

Aujourd’hui, nous rentrons dans le temps de l’Avent, ce temps où nous voulons nous préparer à accueillir Jésus le jour de Noël.

-         

Temps important car jésus est cette personne autour de laquelle nous voulons centrer notre vie de chrétien.

-         

N’est-ce pas parce que jésus est important pour nous que nous avons répondu à son appel, communauté chrétienne de Casablanca, en nous rassemblant aujourd’hui en ce lieu.

-         

N’est-ce pas parce que Jésus était important pour lui, que le Père Charles de Foucauld, sur els routes du Maroc, en voyant vivre et prier les musulmans, a pris la décision de se dépouiller pour le suivre totalement, alors qu’il était un « fêtard fini ».

-         

N’est-ce pas parce que jésus est important pour eux que els religieuses, à l’invitation du pape, vont, durant toute cette année, approfondir les conséquences de leur engagement.

 

Le Père de Foucauld, les religieux et nous tous, sommes des chercheurs de Dieu, des suiveurs de jésus. Mais pour l’être en vérité, il faut que nous soyons, comme nous le rappelle l’évangile, des veilleurs.

Dans ces 5 lignes d’Evangile, Saint Marc dit 4 fois « veillez », soyez des veilleurs pour déceler les signes de la présence de jésus dans ce que nous vivons.

 

Et en ce jour qui clôture ma visite pastorale chez vous, je ne vais pas faire une conférence structurée, mais je voudrai réagir en répondant à une question que les enfants du primaire m’ont posé tout simplement le premier jour de la visite : « avez-vous rencontré et vu Jésus » ?

Je dois leur demander pardon de ma réponse un peu abrupte qui fut : « non, je n’ai pas eu de vision »

Mais aujourd’hui, je dois les remercier de m’avoir déstabilisé car finalement leur question « avez-vous vu jésus ? » fut le fil conducteur de tout mon séjour au milieu de vous. Et je dirai aujourd’hui :

 

-         

Oui, j’ai vu Jésus, dans le fait qu’un groupe de chrétiens s’est rassemblé pour m’organiser un programme où je puisse rentrer el plus possible dans des réalités humaines et ecclésiales qui sont votre quotidien

-         

Oui, j’ai vu Jésus, à travers la vie de vos familles qui ont le souci d’une éducation humaine et chrétienne de leurs enfants, jusqu’à devenir certains d’entre vous catéchistes.

-         

Oui, j’ai vu Jésus à travers ce dialogue d’enfants et de jeunes avec leur évêque. Tout simplement ils ont compris ce que je représentais et sans doute un peu mieux l’Eglise. Je n’ai aps senti beaucoup de barrières.

-         

Oui, j’ai vu Jésus, à travers vous, tout jeunes ou moins jeunes subsahariens qui ne vivez aps toujours dans des situations faciles. Et pourtant vous respirez la joie, la vie…vous manifestez une foi vivante et contagieuse.

-         

Oui, j’ai vu jésus, à travers vous tous qui, par votre travail et vos responsabilités apportez votre pierre au développement de ce pays en vivant tout simplement ce dialogue de al vie avec nos frères musulmans.

-         

Oui, j’ai vu Jésus, à travers tous ceux qui, par telle ou telle association, ou tel ou tel réseau caritatif vivez, sans distinction de nationalité ou de religion, un service du petit, du pauvre, de l’exclu de la société. L’homme debout étant votre seule référence.

-         

Oui, j’ai vu Jésus, dans la rencontre des prisonniers qui, malgré leur condition de vie, sont presque tous venus avec une Bible sous le bras pour vivre un partage d’Évangile

-         

Oui, j’ai vu jésus, en montant sur els bateaux à la rencontre de ces marins venus de loin et qui pendant des mois, n’ont pas la possibilité de mettre le pied sur al terre ferme.

-         

Oui, j’ai vu Jésus, en vous écoutant diacres, prêtres et religieuses. Votre souci d’être à l’écoute de vos frères chrétiens pour les aider à grandir dans la foi ; et en même temps ce souci de témoigner combien l’autre différent peut être une richesse.

 

Merci els enfants car votre question m’a bousculé, dès le début de ma visite et m’a permis d’ouvrir els yeux sur des réalités que j’entrevoyais et grâce à vous, elles sont devenues très concrètes.

 

Et alors aujourd’hui, la parole d’Isaïe que nous avons entendu devient réalité « Tu viens rencontrer celui qui pratique avec joie la justice….et qui suit tes chemins »

Merci d’être, vous tous, ceux qui essayez de pratiquer al justice et de suivre el chemin de jésus…cela se voit, cela se sent.

Vous êtes vraiment une page d’Evangile.

 

Et en vous écoutant dans telle ou telle de vos situations, je comprends mieux combien vous êtes cette argile qui se laisse façonner par le Seigneur comme nous le rappelle encore Isaïe.

En effet,

-         

votre passage au Maroc vous donne un regard différent

-         

votre appartenance à l’Église au Maroc vous permet de mieux découvrir combien Dieu est important pour vous.

 

Et aujourd’hui, j’ose vous renvoyer els paroles de saint Paul

-         

C’est Dieu qui vous fera tenir fermement jusqu’au bout

-         

Car Dieu est fidèle

 

N’est-ce aps pour nous un motif d’espérance, un motif de vouloir être fidèle

N’est-ce aps pour nous un motif de rendre grâce pour tout ce que nous avons reçu de ce pays et de notre Église

                                                           AMEN

-         

 

-