You are here

» Bibliothèque d’etudiants

Depuis la fin des années vingt, l’Eglise catholique au Maroc a toujours eu le souci de permettre non seulement aux chrétiens présents dans ce pays mais encore à tous ceux qui le lui demandaient de se cultiver par la lecture, par des conférences ou par des lieux de formation et de recherche. Aussi ne faut-il pas s’étonner de voir aujourd’hui, en 2001, l’Eglise toujours présente sur ce terrain culturel. Elle croit au livre comme outil d’éveil de la conscience et de formation de l’esprit humain. Elle sait que les bibliothèques sont autant de lieux où la jeunesse et les étudiants peuvent trouver de quoi répondre à leur soif de connaissances. Elle souhaite aussi par là permettre des rencontres, des échanges et des dialogues enrichissants pour tous ceux qui le souhaitent. Parmi d’autres bien vivantes, quelques unes se présentent ici.

A Casablanca : La Maison de la Jeunesse Etudiante de Casablanca

Créée en 1949, l’Association “La Maison de la jeunesse étudiante”, connue aussi sous le nom de “Dar ech-chabiba et-taliba”, est installée depuis 1952 dans les locaux de la rue Fidouzi Mohammed. C’est une situation relativement centrale dans la ville de Casablanca. La villa à deux niveaux de 240 m2 chacun offrant 206 places assises, il y a la possibilité d’accueillir un grand nombre d’étudiants. Aussi “La Maison de la jeunesse étudiante” est-elle fréquentée par 700 adhérents. Ce sont surtout des étudiants universitaires dont la majorité sont en économie, mais aussi en lettres, sciences, etc. Ils viennent de toute la ville de Casablanca. la maison est sous la responsabilité du Père Ephrem Djibodé ; pour l’accueil, sont présents deux permanents, M. Bouchaïb Abid et Mme Khadija ainsi que des bénévoles : Mme Mado Brousset et l’un ou l’autre étudiant marocain. Les étudiants viennent chercher des manuels et de la documentation, mais aussi travailler sur place, souvent en petits groupes de deux ou trois. A leur disposition, il y a dix sept mille titres en français, cinq cents en arabe et une quinzaine de revues. Les lecteurs consultent directement sur ordinateur le fichier des livres. L’équipe d’accueil les aide dans leur recherche documentaire et, éventuellement, dans leur travail de rédaction de mémoire. Des activités parallèles sont organisées. Il y a ainsi une salle de détente pour lecture des journaux, pour des discussions libres et pour jouer aux échecs ou aux dames. Des activités culturelles sont proposées : conférences, débats, vidéoclubs, musique et même, éventuellement, des excursions. En résumé “La Maison de la jeunesse étudiante” est un lieu convivial où les jeunes étudiants se sentent chez eux et où ils sont aidés dans leur formation.
Adresse :
65, rue Fidouzi Mohammed 20 100
Casablanca o Tél. : 022.26.59.51
e-mail : mje@marocnet.net.ma

A Meknès : La Bibliothèque de Driba

Chaque matinée, à la bibliothèque du Centre Saint Antoine, rue Driba, dans la Médina, nous débutons parmi les livres de physique, de chimie et autres matières utiles pour le bac. En continuant la tradition de service commencée depuis quelques années par les Frères Franciscains, nous ouvrons la porte aux élèves du lycée et aux étudiants de l’Université. Même si nous sommes dans un quartier populaire de la médina de Meknès, les jeunes viennent de tous les coins de la ville. C’est au début des années quatre-vingts que les frères ont senti la nécessité de rassembler quelques bouquins pour des demandeurs en soutien scolaire. Avec le temps la quantité de livres a augmenté jusqu’à atteindre actuellement un nombre autour de deux mille exemplaires. Nous essayons d’offrir une variété de livres et de revues en différentes langues et aussi de couvrir une culture générale et actualisée. En plus de l’espace et de la tranquillité offerts pour se préparer à leurs examens, choses parfois impossibles à trouver chez soi, les jeunes viennent à la bibliothèque pour consulter des livres aux sujets divers. Comme le nombre des étudiants s’est élevé, des bénévoles se sont montré disposés à offrir leurs services pour assurer le fonctionnement évolué de ce centre d’études. Grâce à eux, nous continuons d’ouvrir la porte à ceux qui ont soif d’apprendre, à savoir les cinq cents adhérents plus les consultants éventuels. Individuellement ou en groupe, sur les tables ou aux tableaux, les étudiants fondent les bases pour affronter l’avenir, inquiétant parfois mais toujours à accueillir comme une réalité inévitable. Ainsi, dans cette petite rue de la médina, la tradition franciscaine du service continue.

A Beni Mellal : Complexe culturel